Astuces

Des conseils mis à votre disposition pour faciliter votre apprentissage

L'importance de la lecture à l'école primaire


L'école primaire est un lieu de réussite, d'autonomie et d'épanouissement, un lieu d'éveil à l'envie et au plaisir d'apprendre, à la curiosité intellectuelle, à l'ouverture d'esprit. Et pour que l'enfant arrive à jouir pleinement des fruits de l'école, il faut qu'elle lui apprenne à savoir lire.

L'enfant qui arrive à l'école sait parler. Il emploie un langage incorrect, certes, mais,  composé de sons, de mots assemblés dans des phrases. Il sait et comprend ce qu'il exprime en parlant. Personne ne peut nier que c'est l'enseignement de la lecture qui conditionne le succès de toutes les autres disciplines de l'école primaire. Sans la lecture, il n'y a ni savoir, ni culture possibles pour l'apprenant. C'est pourquoi Jaurès avait écrit: "Savoir lire est la clé de tout''.

Mais que signifie lire ?  Lire, consiste à posséder le sens d'un écrit,  c'est-à-dire percevoir des signes graphiques tout en saisissant leur sens (saisir les significations traduites dans ce code). Lire un écrit n'est pas seulement déchiffrer ou simplement oraliser. C'est intégrer un texte pour en découvrir le sens. Lire, selon E CHARMEUX: ''c'est construire du sens sur un message dont on a besoin pour faire autre chose que lire''. Lire,  en un mot c'est communiquer avec le monde. L'écolier qui apprend de manière efficace développe un pouvoir-lire. ''Le pouvoir-lire '' est une capacité qui dépend d'un certain nombre de facteurs entre autres l'âge de l'enfant  et son environnement socio-culturel. L'âge propice à l'apprentissage de la lecture varie entre quatre et huit ans. Suffit-il à un apprenant  de pouvoir-lire un écrit pour dire de lui qu'il sait lire ? Assurément non !  Savoir-lire, c'est comprendre, juger, apprécier un message écrit. C'est la capacité du lecteur à comprendre la pensée de l'auteur à partir des mots qui forment une phrase et des phrases qui constituent un texte. C'est pour cela H. P. Ruel avait écrit : " Savoir-lire constitue un acte complexe au cours duquel l'individu, maîtrisant à un certain degré les techniques et les mécanismes de la lecture ayant l'habileté à capter, à comprendre, interpréter le message d'un auteur, transformer sa pensée et sa sensibilité selon une réaction affectivo-intellectuelle à des niveaux divers d'assimilation susceptibles de modifier son propre comportement ''. Peut-il assurer lui seul la réussite scolaire de l'apprenant ?  Certainement non !  Il faut que l'apprenant acquiert aussi le vouloir-lire. En quoi consiste alors le vouloir-lire ? Le vouloir-lire c'est le désir soudain et impérieux que ressent tout individu à l'égard de l'écrit. Pour l'enfant, c'est sa motivation à la lecture, la manifestation de sa curiosité en face des textes ou l'intérêt qu'il leur accorde. Qu'est-ce donc alors la lecture ? 

Selon HACHETTE encyclopédique, la lecture est l'opération qui consiste à décoder les informations enregistrées sur un support à les transformer en signaux. Et à J. Leif de de dire: "La lecture est une activité complexe qui met en œuvre un ensemble élaboré de compétences très diverses : compétences des organes de perception pour la distinction des lettres, compétences linguistiques : connaissance des sons et des lettres et leur correspondance, connaissance de la grammaire, compétences quant aux possibilités de compréhension : développement de l'intelligence, connaissance de ce à quoi renvoient les mots, les phrases''

Quel rôle joue alors la lecture à l'école primaire ?

A l'école primaire, l'enfant reçoit de petits résumés, des formules de mathématique, des exercices de français qu'il doit lire et comprendre. Les textes de lecture qui lui sont proposés sont de types variés et souvent adaptés à son niveau. La capacité de lire et la maîtrise des stratégies lui offrent l'occasion de résoudre sans difficultés des diverses situations problèmes qui se posent à lui. La lecture permet à l'apprenant de consigner dans son cahier les résultats au terme des constructions de savoir,  de comprendre les tâches, les consignes dans tous les champs de formation. Elle permet à l'apprenant de participer activement entre autres à la vie de la classe et devient pour lui une véritable clé d'accès aux connaissances. La lecture joue un rôle ludique, comme moyen de détente et contribue à l’équilibre affectif du lecteur. Elle développe l'intelligence de l'apprenant, améliore son expression, renforce sa capacité d'écrire.

Disons en résumé avec Zazzo : "La lecture est une technique sociale par laquelle l'enfant entre de très bonne heure dans un certain type de civilisation. L'acquisition de cette technique exige, sans doute, un effort considérable mais cet effort est favorisé chez l'enfant normal par des motivations puissantes''.


  • 01 mai 2019